sommeil

Halte ! Plus de sommeil l’après-midi

Vous arrive-t-il d’avoir un coup de sommeil incontrôlable l’après déjeuner ? Voici l’explication.

Vous avez chaud, vos paupières sont lourdes. Même en pleine réunion, impossible de résister à cette fatigue qui vous envahit, qui vous endort. De nombreuses personnes sont concernées. Elles croient que c’est normal. Mais non, ce n’est pas normal du tout.

Si vous mangez bien, dormez bien et que vous vous dépensez suffisamment, il n’y aucune raison que votre corps s’octroie du repos en plein jour et sans vous laisser le choix. Il y a forcément des choses que vous pouvez faire pour éliminer cette fatigue.

D’où vient la fatigue après-midi ?

Le plus souvent, le coup de pomme du début d’après-midi indique que vous êtes en hypoglycémie (ce qui signifie taux de sucre sanguin bas). Cela peut étonner : comment peut-on manquer de sucre dans le sang alors qu’on a le ventre plein ? Voici l’explication.

02 types d’hypoglycémie

Habituellement, votre taux de sucre est bas lorsque vous avez le ventre vide. C’est ce qui provoque l’impatience, l’irritabilité et la difficulté à vous concentrer lorsque la faim vous taraude. C’est ce qu’on appelle l’hypoglycémie à jeun. Mais l’hypoglycémie peut aussi apparaître après un repas consistant. En effet, quand vous avez beaucoup mangé, votre taux de sucre sanguin bondit à des niveaux insoutenables pour le corps. Ce pic de glycémie est d’autant plus élevé que votre repas est riche en glucides (couscous, tubercules, pain, pâtes, pommes de terre, pâtisseries, boissons sucrées) qui se transforment facilement en glucose ; glucose qui passe dans votre sang. Trop de glucose dans le sang étant dangereux, l’organisme pour faire baisser la glycémie sécrète de l’insuline, une hormone produite par le pancréas. L’insuline ordonne aux cellules du corps d’absorber l’excès de sucre présent dans le sang pour stabiliser la glycémie. C’est ainsi que le taux de sucre sanguin diminue.

Seulement, compte tenu de la panique provoquée par le pic de glycémie dû à une nourriture trop riche en glucides, votre corps va produire une quantité exagérée d’insuline. Ainsi, vous n’observerez pas une stabilisation de votre taux de sucre sanguin à un niveau raisonnable (entre 70 mg/dL et 140 mg/dL). Le trop d’insuline va provoquer une chute excessive de votre glycémie, d’où une crise d’hypoglycémie. C’est ce qu’on appelle l’hypoglycémie réactive. À ce moment-là, vos taux d’énergie sont au plus bas, votre vigilance baisse, la fatigue vous gagne.

sommeil

En théorie, votre corps pourrait sortir de l’hypoglycémie en brûlant les graisses présentes dans vos cellules. Mais si vous ne l’entraînez pas régulièrement à brûler des graisses complexes, il en sera incapable.
Apprendre à votre corps à mieux utiliser les graisses comme source d’énergie vous évitera les crises d’hypoglycémie réactive, ce qui réduira vos coups de barre après le déjeuner. Et, cela comporte de nombreux autres avantages très intéressants pour votre santé à savoir la perte de poids, la prévention du diabète, cancer et vieillissement.

Rendez-vous dans nos prochains articles pour en savoir plus…

Partager
Scroll to top